top of page
  • Photo du rédacteurRaynald Najosky

Rennes X

Je vous propose de découvrir l'ensemble des photographies réalisées après le rassemblement de contestation contre la réforme des retraites n°X à Rennes. (mars 2023) et plus

(et plus largement la rubrique "Instants/société" : ICI

"Une semaine après l’adoption définitive du projet de réforme des retraites au Parlement, les syndicats ne baissent pas les bras et appelaient à une nouvelle journée de mobilisation, ce mardi 28 mars 2023." (Ouest-France)


 

Depuis plus de quatre mois (6 janvier 2023), la France connaît un mouvement social d'ampleur contre le projet de réforme des retraites, soutenu dans les sondages par environ trois-quarts des Français et plus de 80% des actifs concernés. Cette mobilisation est menée par l'intersyndicale nationale des salariés et étudiants.

Après l'Ô-rage - Rennes X

"Après les nombreux blocages de la matinée, les opposants à la réforme des retraites ont à nouveau défilé par milliers à Rennes, mardi 28 mars 2023. La mobilisation est en baisse par rapport à jeudi dernier, avec 13 600 personnes selon la préfecture, et 25 000 selon les syndicats. La manifestation syndicale s’est terminée dans le calme. Des affrontements ont ensuite éclaté. Les dégradations sont nombreuses à République. Dix personnes ont été interpellées." (Ouest-France)



 

"Une partie du cortège a continué son chemin après la place de Bretagne, donnant lieu à des affrontements avec les forces de l’ordre, et de nombreuses dégradations à République (vitrines, arrêts de bus, panneaux publicitaires…). Dix personnes ont été interpellées." (Ouest-France)

"Les dégradations sont nombreuses à République. Les façades et vitrines des galeries Lafayette, d'Eram, de Zara, du Crédit-Agricole, de la BNP... ont été attaquées. Des arrêts de bus ont à nouveau été dégradés." (Ouest-France)

Et maintenant ?

"Le président de la République, Emmanuel Macron, a promulgué la loi de réforme des retraites (Elle a été publiée au JO) dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 avril, dernière étape d'un parcours législatif mouvementé.

Une manière de passer à la suite et de prendre de vitesse les oppositions.

Mais ni l'intersyndicale ni les élus de gauche n'ont l'intention de mettre fin à la mobilisation contre la réforme." (France Info)


A suivre...

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page