• Raynald Najosky

ARLES - OFF 2021

Toutes les bonnes choses ont une fin.


Après deux mois d'exposition dans le cadre d'Arles-exposition, festival Off photographique des Rencontres d'Arles, je suis allé décrocher les 4 photographies extraites de la série "Akvo" :


Peu de temps après, j'ai réalisé quelques photographies de la bandido* (manade Gillet) qui s'est déroulée sur le boulevard des Lices, dans le cadre du trophée des As récompensant le meilleur raseteur de la saison de course camarguaise.


* Bandido : Depuis le xxe siècle, ce terme désigne une tradition taurine provençale et languedocienne consistant à simuler dans les rues fermées d’une ville ou d’un village le retour des taureaux des arènes au pré.


En général on assiste à plusieurs passages. Chaque taureau passe une fois seuls, encadré au galop par 2 ou 3 cavaliers. Ensuite ils passent par 2, encadrés par plus de cavaliers et pour terminer, une fois par 4.

Parfois, il arrive que la manade gratifie le public d'un passage « à l'ancienne » c’est-à-dire que tous les taureaux sont menés par un ou deux cavaliers au pas de course.


Les attrapaïres («attrapeurs», figurant les jeunes villageois d'antan) tentent ici de capturer les taureaux par derrière en les saisissant par la queue et les cornes.

Il existe des concours d'attrapaïres récompensant celui qui attrape le plus de taureaux.


Je vous propose de découvrir cette série dans la galerie "souples, félins et manoeuvriers"



Portez-vous bien, à Bientôt.

Raynald




11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

2022