Bandido et attrapaïres

Depuis le xxe siècle, la bandido désigne une tradition taurine provençale et languedocienne consistant à simuler, dans les rues fermées d’une ville ou d’un village, le retour des taureaux des arènes au pré. 

 

En général on assiste à plusieurs passages. Les taureaux passent seuls, encadrés au galop par 2 ou 3 cavaliers. Ensuite ils passent par 2, encadrés par plus de cavaliers et une fois par 4. 

Les attrapaïres (« attrapeurs », figurant les jeunes villageois d'antan) tentent ici de capturer les taureaux par derrière en les saisissant par la queue et les cornes. 

Il existe des concours d'attrapaïres où un prix récompense celui qui attrape le plus de taureaux.

Boulevard des Lices  - Arles -2021

(manade Gillet)

Bandido et Attrapaïres